Des Yeux sur Pattes

Article tiré de S-Magazine - Septembre / Octobre 2018

À l’âge de vingt ans, Kris a subi un accident de la circulation, et est depuis lors sévèrement malvoyant. Il a subi de nombreuses opérations et traitements, mais le meilleur résultat pour l’instant, c’est avec son chien-guide d’aveugle qu’il l’a enregistré. Après l’accident, Kris a encore vu un petit peu, mais malgré les nombreuses opérations, sa vue a fortement régressé au fil des ans. “Il y a une grande différence entre les personnes qui sont aveugles depuis leur naissance et celles qui deviennent aveugles ou malvoyantes à un âge plus avancé. Je peux encore me représenter les couleurs et les formes, même si ces dernières années, je vois tout à travers un épais brouillard. Mais avec Sella à mes côtés, j’ai une paire de bons yeux. Pas dans ma tête, mais à côté de moi, sur pattes.”

Sella est le 3ème chien-guide d’aveugle de Kris et vit avec lui depuis environ deux mois. Son chien précédent, Gwenny, a pu partir à la retraite cette année. Les chiens-guides d’aveugle ont une grande responsabilité à supporter concernant la mobilité et sécurité de leur maître. Ils ne peuvent se permettre de faiblesses liées à l’âge ou autre fatigue mentale. Se séparer d’un tel chien est toutefois tout un chamboulement. C’est tellement plus qu’un animal domestique ou qu’un assistant. Il est votre meilleur ami et vous partagez votre vie avec lui.”

Au supermarché
Quelques races seulement entrent en ligne de compte pour devenir chien-guide d’aveugle. Les chiots font pendant un an ‘l’expérience de la vie’ dans une famille d’accueil et suivent ensuite encore une formation supplémentaire d’un an dans un centre spécialisé. Ensuite, une personne aveugle ou malvoyante part en formation avec son chien et le duo est ensuite encore accompagné à la maison pendant quelques semaines. “Votre chien apprend le chemin vers les endroits où vous allez souvent. Ainsi, Sella me conduit au supermarché, à la banque ou chez le pharmacien. Mais je prends aussi souvent le train pour me rendre chez des amis ou pour assister à des concerts. Elle sait d’ailleurs déjà parfaitement sur quel banc je veux m’asseoir dans la gare.”

L’accessoire le plus chouette
Un ergothérapeute passe régulièrement chez Kris pour l’aider à apprendre de nouveaux gestes ou techniques. Un itinéraire de promenade avec le chien, une recette à cuisiner, une nouvelle appli sur son smartphone. “Heureusement, il existe de nombreux moyens permettant d’offrir une vie digne aux aveugles et malvoyants. J’ai un programme sur mon ordinateur qui me lit à haute voix mes mails ou des documents scannés. Et sur mon smartphone, j’utilise la technologie vocale et un clavier Bluetooth sur lequel je peux taper à l’aveugle. Mais Sella est évidemment le plus chouette accessoire. Les chiens-guides sont très chers, mais nous ne devons pas les payer nous-mêmes. Le prix varie énormément, mais les aveugles et malvoyants ne payent qu’un euro symbolique. Sella a été formée dans une des nombreuses écoles canines, qui reçoivent des subsides des autorités. Les dons et actions, comme l’action de collecte de bouchons, couvrent le solde du prix de revient.”

En anglais
L’accident a eu beaucoup d’impact sur Kris. Aussi en tant que personne. C’est pourquoi il donne des conférences dans les écoles au sujet de ses expériences et il fait du bénévolat. “Les enfants sont fous de chiens-guides d’aveugle. À la maison, Sella est un chien comme les autres, mais dès qu’elle sort avec son harnais, ses pouvoirs sont décuplés. Je montre aux enfants comment Sella trouve la porte sur commande, ou encore l’ascenseur ou le bouton ‘traverser’ sur les feux tricolores. Comme elle me guide autour d’obstacles ou vers des places assises libres. Je raconte aussi qu’on ne peut jamais toucher un chien-guide d’aveugle, car cela le détourne de son travail. Un tel chien est un point de rattachement parfait pour entamer une conversation, et beaucoup de personnes veulent le caresser ou se mettent à lui parler.
C’est pourquoi de nombreuses écoles canines éduquent les chiens-guides en anglais. Si vous lui parlez en français ou en néerlandais, le chien sait que ce n’est pas un ordre.”

Pas de football
Pour Kris, son chien est son salut. “Ce n’est que des années après mon accident que je me suis laissé convaincre de prendre un chien-guide d’aveugle. Je pensais que ce ne serait rien pour moi… jusqu’à ce que je sorte avec mon 1er quadrupède, quelle révélation! Il y a 100 000 choses que je ne sais plus faire, mais ce que je sais encore faire, je le fais, tout simplement. Et cela, je le dois en grande partie à mon chien. Sella m’accompagne partout, sauf au football. Le Club de Bruges est un peu trop envahissant pour elle (rit).

Messages récents

Partnerwalk 2021

Partnerwalk 2021

La randonnée ‘Partnerwalk’ prévue le 21/03/2021 ne pourra avoir lieu du fait des mesures liées au coronavirus.

lees meer
Faire un leg

Faire un leg

Depuis cette année, le Centre Belge pour Chiens-Guides participe à la campagne groupée de Testament.be.

lees meer
Music for Life 2020

Music for Life 2020

Pas d’actions en faveur du CBCG lors de Music for Life 2020

lees meer

Restez informé de tout ce qui concerne les chiots et les chiens-guides, les activités et nos actions! Recevez 1 fois par mois des actualités, des anecdotes, des conseils pour les épargnants de bouchons, du matériel promotionnel et des photos de nos chiots ainsi que des infos concernant l’action bouchons du CBCG.