Quiny est vraiment mon héroïne

Mon nom est Kristien, je suis malvoyante et depuis l’été 2017, j’ai mon premier chien-guide, Quiny, une chienne labrador blonde. Comme je suis uniquement capable de distinguer la clarté et l’obscurité, j’éprouvais des difficultés à me déplacer de façon indépendante. Lorsqu’il n’y avait pas suffisamment de lumière à l’extérieur, j’avais du mal à m’orienter. Avec Quiny, ce problème est résolu. Nous avons un bon feeling l’une pour l’autre, et nous entendons déjà très bien. Elle me guide et prend soin de moi. Elle est vraiment mon héroïne!

Comme Quiny est mon premier chien-guide, j’ai toujours trouvé très important que tout le monde soit impliqué. Mais je suis tout de même la seule à lui donner à manger et il va de soi que je suis celle qui passe aussi le plus de temps avec elle. Elle m’accompagne partout. Chaque jour, nous marchons environ 7 à 8 km. Parfois, nous allons à la ville, parfois un peu plus près de la maison. Je tente aussi de planifier chaque jour une promenade libre, pour qu’elle ne doive pas toujours travailler. Et lorsqu’il pleut, nous prenons le bus. Même à la gare, ils nous connaissent déjà. Ils demandent alors à chaque fois si je viens encore une fois pour m’exercer dans les escaliers. Pour Quiny, ces exercices supplémentaires ne sont pas réellement nécessaires, mais je les fais régulièrement, de sorte qu’elle n’oublie pas. Un jour, quelqu’un me demanda si j’étais en train de la former. Même si ce n’est pas le cas, nous continuons à apprendre de l’autre pendant ces exercices et j’apprends aussi souvent de nouvelles choses à mon propre sujet. (rit)

Pendant les promenades, Quiny veille à ce que je ne me cogne nulle part ou ne trébuche pas sur des obstacles. Même lorsqu’il y a une flaque d’eau, elle me guide pour que je la contourne. En hiver, elle fait bien attention aux passages glissants, mais le sel de déneigement lui cause aussi du souci au niveau de ses pattes. Je remarque alors qu’elle recherche un autre itinéraire. Et quand je me demande pourquoi, j’entends un craquèlement sous mes pieds. Et quand il fait tout de même glissant, Quiny tient son corps en oblique contre mes jambes. C’est sa façon de me dire qu’il fait glissant et que je dois faire attention. Lorsqu’elle remarque que je perds néanmoins mon équilibre, elle se tient perpendiculairement à moi pour que je reste debout. Je suis ainsi déjà presque tombée à quelques reprises. Heureusement, Quiny m’a toujours retenue.

Article " Quiny est vraiment mon héroïne" - Photos : Joelz fotografie

Messages récents

‘Le jour où 'mon' chien entre en formation, je me sens triste et fière en même temps’

Lire la suite

Semaine du bénévole 2022

Mot de remerciement de la Directrice Eva Hambach de l’asbl Vlaams Steunpunt Vrijwilligerswerk (Point de Soutien flamand du Bénévolat)

Lire la suite

Je n’ai pas besoin de compassion

À l’âge de huit ans, Miranda (45 ans) reçut le terrible verdict: sa vision continuerait à se dégrader jusqu’à ce qu’elle n’y voie plus rien du tout. La lumière dans ses yeux s’est éteinte à jamais, mais sa joie de vivre n’a fait que grandir depuis.

Lire la suite

Restez informé de tout ce qui concerne les chiots et les chiens-guides, les activités et nos actions! Recevez 1 fois par mois des actualités, des anecdotes, des conseils pour les épargnants de bouchons, du matériel promotionnel et des photos de nos chiots ainsi que des infos concernant l’action bouchons du CBCG.