"Sur les traces de nos héros: chien guide Simba"

L'amitié particulière entre Frank et le chien guide Simba a inspiré Céleste, 11 ans, pour sa participation au concours Davidsfonds Junior Journalist. Le thème du concours est #héros locaux #fiers.
Vous pouvez lire ici comment Simba est sans aucun doute un véritable héros pour Frank.

SUR LES TRACES DE NOS HÉROS

Dans cette série, nous nous mettons à la recherche de ‘Héros d'ici’.
Aujourd'hui, nous sommes invités chez Simba à Stekene.

ÉCRIT PAR CELESTE CARDONA

Bonjour Simba ! Ou devrais-je dire, « ouaf »? Je m'appelle Céleste. Merci d'avoir pris quelques minutes pour cette interview malgré votre emploi du temps chargé. Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

« Je m'appelle Simba. Je vis à Stekene avec Frank depuis 2018. Nous ne pourrions plus nous passer l’un de l’autre maintenant.

Vous n'avez pas toujours vécu à Stekene, n'est-ce pas?

« C'est exact. J'ai passé les deux premières années de ma vie à Tongres. »

Avez-vous beaucoup de famille en dehors de Frank?

« J'ai plusieurs frères et sœurs. Mais je ne le vois plus. Quand nous étions très jeunes, un jour un homme est venu faire des tests avec nous et peu de temps plus tard, nous avons été séparés. »

Qu'entendez-vous par « faire des tests » ?

« Ils ont regardé si je restais calme lorsque j’étais confronté à des bruits soudains. Et si j'étais curieux. Quand j'ai eu deux mois, j'ai été envoyé dans une famille d'accueil. »

Dans une famille d'accueil? Cela n'a pas dû être facile?

« C'était en réalité une période plutôt chouette. J'y ai reçu beaucoup d'amour. Nous avions beaucoup de temps pour jouer. Mais nous avons aussi fait beaucoup de promenades. J'étais autorisé à accompagner la famille partout: au marché, au musée ou chez le médecin. Ensuite, on m’a aussi mis un gilet. Parfois, nous prenions aussi le train ou faisions une sortie en voiture. J'ai aussi appris mes premiers mots dans ma famille d'accueil, comme ‘assis’, ‘attendre’, ‘rester’. Je recevais toujours une récompense quand j'avais bien écouté. »

Dans ce cas, pourquoi n'êtes-vous pas resté en famille d'accueil?

« Je ne comprenais pas vraiment pourquoi je devais la quitter. Les gens de la famille d'accueil estimaient que j'étais arrivé au bout de mon apprentissage. Je devais rejoindre une espèce d’internat. La séparation n'a pas été facile, mais je me suis rapidement fait de nouveaux amis là-bas à l’internat. Et ce que je n'aurais jamais pensé est tout de même arrivé : j'ai revu mes frères et sœurs. C’était génial. Ma formation était apparemment aussi extrêmement coûteuse. Elle a coûté pas moins de 25.000 euros. Du coup, j'ai vraiment essayé de faire de mon mieux et de bien apprendre. »

Qu'avez-vous appris là-bas à l'internat?

« En fait, c'était pour ainsi dire un entraînement de super-héros. J'ai appris différentes injonctions. Pour cela, je devais aussi comprendre l'anglais. Find the curb, left, forward ... Je connais tout cela maintenant. »

Un entraînement de super-héros

« Ils me faisaient aussi chercher des choses, comme un passage piéton ou une place assise. Je suis devenu un véritable détective là-bas. J'ai dû apprendre à éviter les obstacles. On m’a aussi donné un costume de super-héros : un harnais avec un arceau. La formation a duré environ un an. Tout était plutôt difficile, certains n'ont d’ailleurs pas réussi la formation. »

Mais comment vous êtes-vous retrouvé avec votre ami Frank à Stekene?

« Un formateur m'a dit que je pouvais changer la vie de quelqu'un à Stekene. Qu’il avait vraiment besoin de moi et que je lui conviendrais parfaitement. Lorsque nous nous sommes rencontrés, j'ai compris pourquoi. Nous sommes en harmonie parfaite. Dès le premier jour, nous formions une bonne équipe. Et depuis, Frank est mon maître ! »

« Dès le premier jour, nous formions une bonne équipe. »
De gauche à droite : Le maître Frank, Simba avec son harnais et arceau, l’intervieweuse Céleste

Frank dit que vous êtes son super-héros. Pouvez-vous expliquer pourquoi?

« Pour Frank, je suis sa liberté. Frank est aveugle et devait jadis toujours sortir avec sa canne blanche. Et ça, ce n'est pas facile. Essayez de trouver un passage piéton avec une canne blanche afin de pouvoir traverser en toute sécurité. C'est très difficile. Frank m'a appris le chemin vers des endroits où il doit se rendre souvent. Je protège Frank en chemin et je m'assure qu'il ne se cogne nulle part et qu’il ne se blesse. Si vous me rencontrez en rue avec mon harnais et mon arceau, cela signifie que je travaille et que vous ne pouvez certainement pas me déranger. »

Frank dit que vous représentez bien plus que cela encore, pour lui. Que veut-il dire par là?

« Je pense qu'il veut dire que je suis aussi son meilleur ami. Nous sommes toujours ensemble. Je suis là pour lui et il est là pour moi. Nous nous tenons compagnie l’un l’autre.

Devez-vous seulement faire des choses de super-héros?

« Non, bien sûr que non. Quand je suis à la maison, je n'ai pas besoin de porter un harnais. Alors, je peux être un chien ordinaire. J'adore jouer avec mon doudou et courir dans le jardin. Et j’adore manger des gâteaux de riz! Le soir, Frank et moi nous installons confortablement ensemble dans le salon. »

Allez-vous encore déménager un jour?

« J'espère que non. J'adore être avec Frank. Mais les chiens-guides comme moi ne peuvent travailler que jusqu’à 10 ans. J'ai maintenant 7 ans. Je devrais donc prendre ma retraite dans trois ans. À ce moment-là, je ne pourrai plus travailler pour Frank. J'espère pouvoir rester avec Frank comme un chien ordinaire, pour lui donner des léchouilles et des câlins pendant de nombreuses années encore. »

Je l'espère aussi! Merci Simba pour cette interview intéressante.Vous pouvez être fier de tout votre travail!

Pour cette interview, l'application de traduction DogFrench a été utilisée.
Comme vous pouvez le lire dans cette interview, la formation des chiens-guides coûte beaucoup d'argent.
Une partie de la formation est financée par la collecte et le recyclage de bouchons en plastique.
Voulez-vous aussi permettre à d'autres aveugles d’avoir un super-héros comme Simba ?
Dans ce cas, vous devez absolument rassembler vos bouchons ! Vous pourrez alors les déposer chez Simba et Frank Pletinck, Potaarde 70 à Stekene.

Vous pouvez trouver l'article ici: Geleideheld Simba.pdf

Messages récents

‘Le jour où 'mon' chien entre en formation, je me sens triste et fière en même temps’

Lire la suite

Une vocation spéciale: Perro est chien guide en formation

Mia et Erwin sont famille d'accueil du chiot en formation Perro. Ils ont été interviewés par des étudiants de Mosa-RT sur ce que c'est que d'avoir un chiot CBCG chez soi. Lisez l'article complet ici !

Lire la suite

« Cela doit être un spectacle bien étrange: une canne blanche dans ma main droite, puis deux chiens en laisse dans ma main gauche. »

Pendant des années, Patricia a fait équipe avec le golden retriever Diaz, qui a pris sa retraite méritée début janvier. C’est alors que le nouveau chien-guide de Patricia, Jambo, est entré dans sa vie. Nous lui avons demandé comment cela se passait pour eux maintenant.

Lire la suite

Restez informé de tout ce qui concerne les chiots et les chiens-guides, les activités et nos actions! Recevez 1 fois par mois des actualités, des anecdotes, des conseils pour les épargnants de bouchons, du matériel promotionnel et des photos de nos chiots ainsi que des infos concernant l’action bouchons du CBCG.