" Oui, devoir rendre le chien, cela fait mal. Mais cela procure aussi un bon sentiment."

Le Centre Belge pour Chiens-Guides est à la recherche de nouvelles familles d’accueil. « Les listes d’attente pour obtenir un chien sont de trois à cinq ans », explique Sybren Gresnigt.

Les personnes aveugles ou malvoyantes peuvent faire appel à un chien-guide. Au Centre Belge pour Chiens-Guides, ils forment de tels chiens. Cela se fait en partie par le biais de familles d’accueil. Les chiens y reçoivent une formation de base et font partie de la vie quotidienne au sein de la famille. Sybren Gresnigt de Nieuwerkerken accueille également de tels chiots. C’est déjà le troisième chien qu’il accueille dans sa maison: Noche. « Les premières semaines, ils suivent une formation intensive », explique Sybren. « Nous examinons ensuite comment le chiot réagit aux bruits puissants, s’il est déjà propre et s’il peut déjà exécuter des commandes. Noche est avec moi depuis deux mois maintenant et réagit déjà très bien. Il est toujours très joueur et a beaucoup d’énergie, mais c’est normal pour un jeune chien.

Foto artikel interview Sybren HBVL

Formation intensive

Le centre a organisé ce mois-ci une série de séances d’information pour attirer de nouvelles familles d’accueil, car il y a un besoin de nouveaux endroits pour accueillir les chiens. Les familles qui s’occupent d’un chiot reçoivent une sorte de manuel qui indique comment enseigner au mieux les instructions au chien. Comme le centre reçoit des demandes de personnes néerlandophones et francophones, ils apprennent les commandes en anglais. « Il est important que les chiens maîtrisent les commandes de base », explique Sybren. « Ils doivent être propres, ne pas être trop facilement effrayés et être capables d’évaluer la sécurité de leur environnement. Noche sera évalué prochainement et nous verrons combien de temps il restera encore. La seule chose qui est encore difficile pour lui, c’est de monter dans un train et d’en descendre. » Lorsqu’un chien a terminé la formation de base après environ un an, il est formé plus en avant au centre. Là, ils apprennent à ne faire qu’un avec leur instructeur, ils apprennent à marcher avec le harnais et à éviter les obstacles. Après environ deux ans, la formation est terminée et ils se mettent à la rechercher du match parfait pour le chien, car tous les chiens ne conviennent pas à chaque personne. « C’est un double sentiment quand le chien s’en va. Vous bâtissez un lien, donc ça fait toujours un peu mal. Mais une fois que vous les voyez occupés, cela procure toujours une bonne sensation. Je sais que j’ai aidé quelqu’un », s’enthousiasme Sybren.

Source: Het Belang van Limburg, mercredi 14 décembre 2022

Par: Noor Vangoidsenhoven

Photo: Boumediene Belbachir

Messages récents

‘Le jour où 'mon' chien entre en formation, je me sens triste et fière en même temps’

Lire la suite

Famille d'accueil An en Janne: « Nous avons commencé pendant la pandémie et nous en sommes maintenant à notre troisième chiot. »

C'est en 2020 que la famille Veughs - de Wilde a commencé son aventure en tant que famille d'accueil. Trois ans plus tard, après Elbi et Yello, la famille vient d'accueillir son troisième chiot, Ianco.

Lire la suite

Une vocation spéciale: Perro est chien guide en formation

Mia et Erwin sont famille d'accueil du chiot en formation Perro. Ils ont été interviewés par des étudiants de Mosa-RT sur ce que c'est que d'avoir un chiot CBCG chez soi. Lisez l'article complet ici !

Lire la suite

Restez informé de tout ce qui concerne les chiots et les chiens-guides, les activités et nos actions! Recevez 1 fois par mois des actualités, des anecdotes, des conseils pour les épargnants de bouchons, du matériel promotionnel et des photos de nos chiots ainsi que des infos concernant l’action bouchons du CBCG.